L'ENTRETIEN DU CHAT

 

 

 

Un chat en bonne santé a un poil lisse et brillant, une peau souple et élastique, et prend bien soin de son pelage. Ses yeux sont brillants, il n'a pas de larmoiement et ses oreilles sont propres. Sa température rectale est d'environ 38,5 C.


Dans la nature, le chat est un animal solitaire. Chez un tel animal, montrer des signes de faiblesse ou de maladie peut lui être fatal.. Les chats domestiques ont gardé cette habitude et ne montrent des signes évidents de maladie qu'à des stades très avancés.

LA TROUSSE DE SECOURS DU CHAT

Un thermomètre

Une pince à épiler et un tire-tique

Une pommade antiseptique type Homéoplasmine®

Du sérum physiologique pour nettoyer les yeux irrités

Un désinfectant type Hexomédine®

Des compresses stériles et une bande extensible, du sparadrap

De l'eau oxygénée contre les petits saignements

Un Aspivenin®

 

LES VACCINS

Aimer son chat c'est aussi le protéger d'éventuelles affections qui pourrait le faire souffrir, voire lui être fatale. La seule façon de prévenir votre chat de bien des maux est de le vacciner.

Valences Signification Maladies
C
Calcivirus
Le Coryza ou Rhinotrachéite
R
Herpès virus
Le Coryza ou Rhinotrachéite
P
Typhus
Le Typhus ou Panleucopénie
L Leucose La Leucose ou Leucémie féline (FeLV)
R Rage La Rage

LES VACCINATIONS INCONTOURNABLES :


Le typhus ou leucopénie infectieuse :
Maladie virale (famille des Parvovirus) devenue rare grâce à la vaccination, mais extrêmement contagieuse, dont les conséquences sont souvent fatales chez les jeunes chats. Elle ne se transmet pas à l'homme, ni aux autres animaux domestiques. Ses symptômes sont des vomissements violents, des diarrhées, une forte fièvre, et une déshydratation.

Le coryza du chat :
Infection des voies respiratoires supérieures du chat dues dans 80% des cas à l'action d'un Herpès virus félin ou d'un Calicivirus. Cette infection, excessivement contagieuse, se caractérise par des éternuements en série, nez bouché, yeux larmoyants ou collés, fièvre, perte d'appétit souvent en relation avec la perte de son odorat, tous ces symptômes entraînent le plus souvent un grand état de faiblesse chez l'animal. Malheureusement le vaccin ne va pas protéger totalement l'animal, mais il atténuera considérablement les effets de la maladie.

La leucose féline :
Rétrovirus (Leucèmogène Félin) touchant près de 10% de la population féline, souvent dénommée "SIDA du chat", pouvant provoquer anémie, infections, cancer du sang, et dont l'issue est souvent fatale. Les chats contractent ce virus par contact direct (nez à nez) mais aussi par morsure et par l'intermédiaire des litières. Il ne se transmet pas à l'homme, ni aux autres animaux. Nous vous conseillons de faire vacciner votre compagnon en ayant préalablement effectué un dépistage sanguin. Ce vaccin représente une des grandes avancées de la médecine féline actuelle.

LES TARIFS :

coryza/typhus : 54, 10 euros

leucose : 72,20 euros

Le chat doit recevoir sa première injection à partir de l'âge de 2 mois, et la seconde un mois plus tard. Ensuite, sachez qu’un rappel annuel est indispensable pour le protéger efficacement de nombreuses maladies.
De plus, les défenses immunitaires du chat baissent avec l’âge. Ne négligez donc pas ses vaccins même s’il est vieux.

LES AUTRES :

La chlamydiae :
Infection des yeux et des voies respiratoires supérieures. Un vaccin existe pour cette maladie. Il est fortement conseillé (souvent réalisé en association avec celui du typhus et du coryza).

La rage :
Maladie du système nerveux, toujours fatale et extrêmement contagieuse pour les humains. Quasiment éradiquée en France, le vaccin reste obligatoire si vous souhaitez voyager avec votre compagnon à l'étranger ainsi que dans certains départements français, de même il sera exigé pour participer à des expositions ou des concours.

QUAND LE FAIRE VACCINER ?

Protégé pendant ses 8 premières semaines par les anticorps présents dans le lait de sa mère, passé l'âge de 2 mois, vous devez, le faire vacciner.

La rage :
Cette maladie est transmissible à l'homme
et la vaccination de votre chat est donc obligatoire si vous séjournez dans un camping, si vous le placez dans une pension, si vous vous rendez dans une exposition ou dans les départements de la Moselle, de la Corse et à l’étranger.
La vaccination contre la rage n’implique qu’une seule injection lorsque le chaton a 3 mois, contrairement aux autres maladies.

Sachez que si vous souhaitez faire garder votre chat dans une pension, toutes les vaccinations évoquées ci-dessus doivent être à jour.

 

LE PELAGE DU CHAT


Certains chats acceptent difficilement le brossage. Il est impératif, notamment pour les races à poils longs et mi-longs afin d'éliminer les poils superflus surtout au moment de la mue au printemps et en automne.et de limiter les risques de formation de boules de poils dans l'estomac.Il est recommandé de commencer ce soin lorsque le chat est tout petit pour l'y habituer.Il faut une brosse douce et terminer par un peigne à dents écartées.

 

UN SHAMPOOING ADAPTÉ


Même si il est vrai que le chat fait sa toilette lui-même, il y a certaines circonstances où le léchage peut être nuisible pour sa santé où d'autres où il est tellement sale qu'il n'est pas inutile de le laver. Il ne faut pas oublier que les chats de race doivent être shampouinés avant une exposition. A noter que les chats nus peuvent être lavés régulièrement, comme les Sphynx et Rex Devon, qui présentent une peau grasse.

Le chat adulte n'apprécie pas cette opération et il est recommande de l'habituer lorsqu'il est encore chaton. L'important est d'utilisé un shampooing adapté à la peau du chat en proscrivant totalement tout produit destiné aux humains, même aux nourrissons. Il doit être mouillé à l'eau chaude (38°6 environ), savonné, bien rincé et séché délicatement.

Les critères d'un bon shampooing :

Il doit être nettoyant mais non détergent

Il doit être doux

Son pH doit être proche de la peau

Il ne doit pas contenir d'agent thérapeutique sauf en cas de prespription de votre vétérinaire

 

LA CHATIÈRE

Dispositif intéressant qui permet au chat d'entrer et de sortir de l'habitation à sa guise. Il existe plusieurs modèles du plus simple au plus sophistiqué. Les nouveaux modèles permettent ainsi une reconnaissance du chat par le biais d'un collier électronique et ne laissent pas entrer les animaux étrangers dans l'habitation. L'utilisation d'une chatière par l'animal nécessite un minimum d'apprentissage. Il est conseillé de lui faire prendre connaissance avec ce dispositif en bloquant d'abord la trappe en position ouverte. Une fois qu'il aura maîtrisé le franchissement, le chat comprend facilement comment pousser la porte et maîtrise assez rapidement le dispositif. Comme dans de nombreuses situations, il faut bannir toute contrainte et passage forcé qui n'aurait pour effet que de faire peur au chat voire d'entraîner une phobie de la chatière.

LA LITIÈRE

La litière doit avoir un bon pouvoir absorbant (litière minérale). Cela réduit les manipulations et empêche que des mauvaises odeurs se répandent dans la maison. Plus le pouvoir agglomérant est important, plus l'entretien est facile à réaliser. Il faut absolument éviter les litières trop poussiéreuses, sources d'allergies, ainsi que le sable et la sciure peu onéreux mais salissant pour la maison. Le chat étant très sensible aux odeurs, il peut délaisser sa litière simplement parce que son parfum ne lui plaît pas. L'idéal est de choisir un matériau inodore.

Il existe aussi une autre litière avec un indicateur de santé : Nullodor®

Un chat malade cache la plupart du temps ses symptômes. C’est pourquoi le système de détection précoce de l'indicateur de santé changera de couleur plusieurs jours avant que votre chat ne montre les premiers signes de maladie.
Cette litière réagit avec certains composants urinaires anormaux (sang, bilirubine, alcali…) les rendant immédiatement détectables à l’oeil nu.
Cette surveillance quotidienne de la santé de votre chat pourra permettre au vétérinaire de faire un diagnostic plus précoce de certaines maladies.

 

LES YEUX


Les yeux ne doivent pas présenter d'écoulements, de rougeurs ou de gonflements. Chez les races à face aplatie (comme le persan) , le drainage est plus difficile et les larmes ont tendance à s'écouler sur le côté du nez formant un écoulement brunâtre. Afin de nettoyer les petites impuretés il faut utiliser une solution ophtalmique
ou du sérum physiologique. Le chat possède dans l'angle interne de ses yeux une troisième paupière dont le rôle est de maintenir l'humidité de l'oeil et de le protéger de la poussière. Si elle recouvre l'oeil en permanence même partiellement, il est recommandé de consulter un vétérinaire.

LES OREILLES


Les oreilles du chaton ne sont pas à l'abri d'affections diverses, la gale auriculaire étant la plus fréquente. Les oreilles ne doivent pas présenter de rougeurs ou d'odeur anormale qui trahir une inflammation du conduit auriculaire.Le cérumen doit être clair et inodore, en cas de gale il est noir, pulvérulent et de plus le chat se gratte beaucoup.

LES GRIFFES


La griffe du chat est une petite merveille, tranchante et rétractile, semblable à un poignard rangé dans son étui. Il utilise son arme redoutable pour attaquer et se défendre, mais aussi pour marquer son territoire. Les petites glandes situées entre les griffes libèrent des phéromones à chaque coup de pattes, le chat ne fait pas ses griffes, il délimite son espace.
Les griffes s'éliminent par petits lambeaux qui de détachent puis repoussent.
On peut couper l'extrémité tranchante avec des ciseaux spéciaux en prenant soin de ne pas toucher la partie vive de la griffe. Pour détourner de vos fauteuils les griffeurs acharnés à marquer leur territoire,, vous pouvez installer un griffoir.
Pour faire sortir la griffe presser le coussinet entre vos doigts et utiliser le coupe- griffes.

 


LES DENTS


Le tartre a tendance à s'accumuler sur les dents du chat. Avec le temps, ce tartre provoque l'inflammation des gencives, donne une mauvaise haleine et peut même entraîner la perte des dents.


Un chat en bonne santé a un poil lisse et brillant, une peau souple et élastique, et prend bien soin de son pelage. Ses yeux sont brillants, il n'a pas de larmoiement et ses oreilles sont propres. Sa température rectale est d'environ 38,5 C.
Dans la nature, le chat est un animal solitaire. Chez un tel animal, montrer des signes de faiblesse ou de maladie peut lui être fatal.. Les chats domestiques ont gardé cette habitude et ne montrent des signes évidents de maladie qu'à des stades très avancés.


ATTENTION AUX COUPS DE CHALEUR !

Attention ne pas laisser votre animal dans votre véhicule, même quelques minutes. Dans un véhicule , même à l'ombre, la température monte rapidement et devient très vite insupportable. Nos compagnons sont très sensibles à la chaleur et ils peuvent mourir asphyxié.

Rappel : l'article L214-23 du Code Rural permet aux autorités de faire procéder, en présence d'un officier ou d'un agent de police judiciaire, à l'ouverture de tout véhicule stationné en plein soleil lorsque la vie d'un animal est en danger.

 

-Retour-     

 

Accueil >L'entretien du chat
© Tous droits réservés 2009
7

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash