L'AGRESSIVITÉ

 

Mon chat m'attaque, que faire ?

-L'agression d'ennui : Si il vous attaque lorsque vous rentrez, les oreilles plaquées en se dandinant et d'un bond il saute sur vos pieds et griffe et mord vos chevilles : Votre chat simule une scène de chasse et sa proie c'est vous !!

Votre chat vous signale qu'il s'ennuie : enfermé toute la journée, le temps lui semble long. Il s'en prend donc à vous.

Il faut enrichir son milieu de vie en disposant des jouets, des bouchons ..Histoire de la stimuler pendant votre absence. Laissez-lui aussi quelques croquettes cachés ici où là, afin qu'il les cherche comme un chasseur.

-L'agression par faim : Si le chat vous attaque quand vous préparez sa nourriture, c'est sa façon de vous dire qu'il a faim car il faut savoir qu'un chat fractionne ses repas pour manger jusqu'à 18 fois par jour !

-L'agression territoriale : Le chat attaque vos invités, il leur montre qu'ils sont indésirables, dans ce cas enfermé votre chat dan une autre pièce lorsque vous recevez et la fois suivante, diffusez avant l'arrivée de nouvelles personnes du Féliway ®

-L'agression par peur : Alors que vous voulez l'attraper , votre chat se met en position latérale toutes griffes dehors et court se cacher sous un meuble.

Attendez qu'il se calme et sorte lui-même de sa cachette.

LE CHAT AGRESSIF

Votre chat ne doit pas vous considérer comme une proie. Si il se jette sur vous chaque fois que vous l'approchez ou même par surprise, toutes griffes dehors en feulant, cela signifie qu'il se comporte comme un prédateur.

Vérifiez tout d'abord qu'il mange suffisamment, on rencontre des chats au régime qui deviennent agressifs ! Si la ration du chat est correcte, il faut vous orienter vers un trouble du comportement, peut-être votre chat est mal socialisé aux humains. Sa période d'apprentissage de la chasse avec sa mère s'est peut-être mal déroulée.
Consultez de toute façon un vétérinaire comportementaliste car les chats agressifs peuvent devenir dangereux.

 

L'AGRESSIVITÉ CHEZ LE CHAT ET LE CHAT" CARESSÉ MORDEUR"


"Mon chat est devenu fou !". Cette phrase, nombreux sont les propriétaires à l'avoir un jour prononcée, désemparés devant le comportement incompréhensible de leur chat !

Si l'on parle de troubles mentaux chez l'humain, chez le chat il est plus juste d'employer le terme de troubles comportementaux.

Les origines peuvent en être très diverses mais les expressions sont assez standardisées et consistent en agressivité, anxiété ou malpropreté.


Un chat qui subitement devient agressif et attaque son propriétaire n'est pas fou mais témoigne par cette réaction violente de son mal-être ou de sa douleur. Car l'origine d'un trouble comportemental n'est pas systématiquement "dans la tête". Une maladie, un traumatisme physique, une gêne ou une douleur peuvent s'exprimer par une réaction agressive.

Face à un changement de comportement de son chat, qu'il s'agisse d'agressivité, de malpropreté, d'anorexie, d'isolement, d'apathie..., le propriétaire doit se remémorer le contexte d'apparition des troubles afin d'être capable de renseigner précisément le vétérinaire lorsqu'il cherchera le problème. Date de la première "crise", circonstances d'apparition, fréquence, durée... sont autant de paramètres qui seront analyses pour conduire au diagnostic.
L'historique du comportement du chat peut permettre de voir s'il a toujours été anxieux (chat hypervigilant, épisodes de malpropreté...) ou si le problème s'est développé progressivement ou a été déclenché par un événement précis.


Le chat est un animal prédateur et l'agression fait partie de son répertoire comportemental normal. Aussi ce comportement n'est que rarement pathologique mais lorsqu'il s'exprime à mauvais escient il faut intervenir pour que la relation avec son animal ne devienne pas problématique.


En dehors de l'agression territoriale, qui se développe envers un autre animal ou un humain lorsque le chat est mal socialisé à cette autre espèce, on rencontre parfois des "crises d'agressivité", le chat considérant son maître comme une proie et l'attaquant littéralement. Cette situation peut résulter d'une carence en jeu, le chat exprimant ainsi son besoin de jouer. Elle peut aussi être en rapport avec une mauvaise gestion de la distribution alimentaire, surtout si le chat coexiste avec d'autres animaux.

Tout simplement, un chat qui a faim développera une agression de prédation.
Le chat peut également être agressif par défense lorsqu'il ressent une douleur ou lorsqu'il est soumis à une contrainte. Il attaque aussi souvent par peur ou face à une situation qu'il ne comprend pas.


Autre situation surprenante, le chat "caressé-mordeur", qui attaque alors qu'il semble apprécier la caresse de son maître. Ce comportement survient chez des animaux intolérants au contact qui, au bout d'un moment, ont atteint puis dépassé leur seuil de tolérance. Pour éviter ce genre d'agression, il est important de repérer les premiers signaux du "ras-le-bol" chez le chat, tel que des yeux en mydriase (pupille dilatée), une queue qui remue davantage...

Trouble organique
Enfin, il faut être conscient que, dans bien des cas, l'agression est corrélée à une maladie, le chat exprimant ainsi sa douleur et son mal-être. Lors de tout changement de comportement ou agressivité de son chat, il est donc primordial de consulter en priorité son vétérinaire afin d'écarter toute cause organique.


La prise en charge consiste ensuite à supprimer les agressions. Pour cela, il est conseillé d'isoler le chat agressif dans une pièce, avec sa nourriture, son eau et sa litière. Cet isolement va permettre au chat de retrouver son calme et au propriétaire de retrouver confiance.
Le chat doit ensuite faire l'objet d'une prise en charge comportementale et/ou médicale par un vétérinaire.
L'utilisation des phéromones sous forme de diffuseurs est bénéfique en cas de troubles comportementaux.
Il est également utile d'améliorer le bien-être du chat en enrichissant son lieu de vie (jouets, arbre à chat, aménagement de cachettes...).

 

 

 

 

-Retour-     

 

Accueil: L'agressivité chez le chat
Copyright.Toute reproduction même partielle est interdite.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash