LES PARASITES EXTERNES

 

Les parasites externes colonisent la peau ou le poils des chats, les spécialistes les appellent des ectoparasites.

 

LA GALE DES OREILLES

C'est un acarien, l'Otodecte cynotis, qui est responsable de cette affection très contagieuse. Ce parasite vit et se reproduit dans le conduit auditif. Ses larves donnent à leur tour naissance à des oeufs, qui produisent d'autres adultes.
C'est cette prolifération du parasite qui provoque des inflammations (otites) avec importante production de cérumen de couleur marron foncé et très odorant. Le chat essaie de s'en débarrasser en secouant la tête et en se grattant sans cesse.
La transmission s'effectue par simple contact avec un sujet atteint. Un entretien régulier de l'oreille avec un produit spécifique est la meilleure prévention. En cas d'infestation, le vétérinaire vous prescrira un médicament acaricide. Le traitement devra être poursuivi jusqu'à complète disparition du parasite.

 

LES TIQUES

 

La tique Tique gorgée de sang

Malveillante et affamée, la tique, à l'affût sous sa fougère, convoite la peau tendre de votre matou...ou de vos jambes

Pour se nourrir de sang, la tique enfonce son rostre dans la chair de votre animal, elle inocule d'abord une substance anesthésique qui rend la piqûre indolore. Puis elle s'installe grâce à des substances sécrétées par les glandes salivaires qui vont lui permettre de s'ancrer solidement dans la peau. Elle y ajoute des substances vasodilatatrices, des anti-inflammatoires, des anticoagulants et la voici prête à se gorger de sang. Au cours de son repas sanguin, qui dure entre 3 et 7 jours, la tique voit son poids se multiplier jusqu'à 120 fois. Elle régurgite fréquemment et inocule des germes pathogènes d'origine parasitaire, bactérienne ou virale dont elle peut être porteuse (voir rubrique santé : Les tiques). A l'issue de ce morbide repas, la tique se laisse tomber pour s'accoupler puis elle pond des milliers d'oeufs (entre 2000 et 3000), se dessèche et meurt.

 

LES PUCES

 

 

Que faire ?

Les chats sont très sensibles aux puces qui se déplacent en courant et en sautant. Malgré leur petite taille, entre 2,5 et 3,5 mm, ces parasites temporaires peuvent être nuisibles à la santé surtout chez les jeunes chats. Visibles à l'oeil nu, les puces se nourrissent du sang de votre animal et de développent surtout sous les chaleurs de l'été. Le problème c'est qu'elles se multiplient facilement. Une puce femelle pond entre 20 et 30 oeufs par jour !

Les larves dormantes se transforment en puces quand elles sont arrivées à maturité. C'est à ce moment-là qu'elles sautent sur le chat pour se nourrir de son sang. En effet, la contamination se fait rarement par contact direct d'un chat à un autre. Les larves dormantes se trouvent dans le sol et dans les endroits de la maison fréquentés par le chat. Le moyen de les détecter est la présence de petits crottes (excréments des puces) qui ont la forme de petits points noirs.

Les dangers liés à la puce :

-les démangeaisons.

-L'anémie chez le chaton. Les puces affaiblissent les chatons et les exposent à toutes sortes de maladies.

-Le ténia ou vers plats. Si le chat avale une puce en essayant de s'en débarrasser, il peut alors être contaminé par un parasite interne que l'on appelle ténia. Ce vers apparaît dans les selles de l'animal sous forme de grains de riz.

Prévention :

-collier insecticide efficace pendant environs 3 mois, choisir un modèle avec élastique afin que le chat ne s'étrangle pas.

-insecticide en pipettes à appliquer à la base du cou de l'animal, à renouveler toutes les 3 à 4 semaines.

Traitements :

En cas d'infection, il faut traiter aussi la maison en pulvérisant les lieux avec un aérosol spécial, ainsi que la litière, le panier du chat et surtout les tapis. Le chat est traité avec des poudres, sprays, shampooings ou pipettes.

 

LES AOUTATS

Les aoûtats (Thrombicula automnalis) sont des larves d'acariens que l'on peut rencontrer dans toutes les régions de France.

Sachez que les chats peuvent être infestés dès le début du printemps voire même l'hiver (et non seulement en été) à cause de la douceur de ces dernières années en décembre/janvier.

Présents dans l'herbe des pelouses comme dans les champs, ces minuscules parasites se fixent à la peau de nos compagnons à quatre pattes pour se nourrir de leur sang. Ils prennent alors une coloration orange caractéristique, puis se détachent, et tombent au sol.

Attention, car les aoûtats piquent aussi très fréquemment l'homme en août d'où leur nom !!

Les aoûtats se fixent à tous les endroits où la peau des chats est particulièrement fine : entre les doigts, à l'intérieur des cuisses, sous les aisselles, sur les testicules... La zone de dédoublement de la peau au niveau de l'oreille est aussi un endroit très apprécié de ces parasites.

Leur fixation entraîne une démangeaison très importante et des croûtes. Le grattage est si intense que, parfois, les animaux se mettent la peau à vif ou se lèchent frénétiquement pendant des heures.
Un des signes caractéristiques de la présence d'aoûtats est le mordillement et le léchage au niveau des pattes.

Pour savoir si votre chat est parasité par des aoûtats, il suffit de bien regarder aux endroits cités plus haut (pattes, oreilles, aisselles…)
Un examen minutieux permet d'observer les petits insectes qui forment de minuscules points orange vif souvent rassemblés en amas sur la peau.

Que faire ?

La plupart des anti-parasitaires externes utilisés contre les puces et les tiques sont efficaces contre les aoûtats et les tuent.
Cependant, en raison de la localisation particulière de ces parasites, il est préférable d'utiliser des formes spray que l'on pulvérisera toutes les semaines sur les zones sensibles afin d'augmenter la concentration du produit à ces endroits (entre les doigts, sous les aisselles, derrière les oreilles).


-Retour-

 

 

 

 

Copyright.Toute reproduction même partielle est interdite.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Accueil :Les parasites externes