LES PARASITES INTERNES

 

Tous les chats, quel que soit leur mode de vie, même ceux vivant en appartement, peuvent être contaminés par des vers intestinaux. Ces parasites internes sont à l'origine de troubles sérieux chez l'animal.

La contamination

La contamination de votre animal domestique par les vers digestifs peut se faire de différentes façons. Après la contamination, les oeufs ou les larves atteignent le tube digestif de votre animal où ils évoluent en vers adultes. Ce processus est souvent précédé par une migration des larves à travers plusieurs organes du corps de votre animal, causant au passage des lésions parfois graves.

Hélas, il est quasiment impossible d'empêcher la contamination de votre animal domestique par des oeufs ou des larves, car il est difficile d'éviter tout contact de votre animal avec certaines sources de contamination. Les chats et les chiens se promenant librement à l'extérieur, risquent de se contaminer en consommant des hôtes intermédiaires contaminés (rongeurs, puces, ruminants...) ou en ingérant des oeufs directement accessibles dans l'environnement extérieur (issus des matières fécales d'autres chiens ou chats contaminés). C'est pourquoi il est primordial de vermifuger régulièrement votre animal domestique (2 à 4 fois par an) en utilisant un produit adapté.

LES NÉMATODES

Les principaux vers ronds des des chats, sont :

LES ASCARIS (vers ronds) ou toxocara cati

Ce sont les principaux vers rencontrés chez les jeunes. Toxocara cati est un ver rond de 4 à 8 cm de long se loge dans l’estomac ou l’intestin. Ils ressemblent à des spaghettis cuits. L’animal tousse, vomit et on peut voir ces vers dans ses selles. Le chaton présente un ballonnement du ventre, de la diarrhée, des vomissements ainsi qu’une mauvaise croissance car les vers se nourrissent au détriment du chaton. Son poil est sec et terne. Des vomissements de vers peuvent s’observer. Des mortalités brutales par péritonite sont également observées. (Voir comment et à quelle fréquence vermifuger)

LES ANKYLOSTOMES (vers à crochet)

Ils mesurent 1 mm. Vers très rares mais redoutables, ils causent des diarrhées avec du sang et parfois la mort. Les larves vivent dans le sol.

LES CESTODES

LES CESTODES (vers plats) dont LE TÆNIA, le DYPYLIDIUM ou l'ECHINOCOCCUS MULTILOCULARIS mesurent jusqu’à 80 cm de long : Les larves sont présentes dans les puces. Les puces sont des hôtes intermédiaires de ce ver. Les larves de puces ingèrent les oeufs de ténia, le chat s’infestant lorsqu’il avale une puce dans laquelle se trouve le ver qui s’est développé.
Elles le sont également dans les souris, proies des chats. C’est l’ingestion de ces dernières qui entraîne l’apparition des ténias adulte dans l’intestin grêle au bout de 3 semaines. Les anneaux mesurent 5 à 6 mm de long, sont mobiles et blanchâtres à l’état frais et ressemblent en se desséchant, à des grains de riz.

A quel rythme dois-je vermifuger mon chat ?

 

Chaton, toutes les deux semaines jusqu'à 3 mois puis, 1 fois par mois jusqu'à 6 mois.
(Chatte allaitante vermifugée en même temps)

Chat adulte, 2 à 4 fois par an. Chat ou chaton nouveau au foyer :
Dès l'acquisition et deux semaines après.

La vermifugation permet de débarrasser le tube digestif des parasites internes et ainsi réduire le risque de transmission à l'homme (toxoplasmose). Elle doit débuter avant ses premières vaccinations, dès l'âge de 15jours, puis tous les mois jusqu'à l'âge de 6 mois. A l'âge adulte une à quatre fois par an suivant la fréquence des sorties et des contacts avec ses congénères. De nombreux vermifuges sont disponibles sur le marché, mais les plus performants se trouvent chez votre vétérinaire.La femelle gestante doit être vermifugée 15 jours avant la mise bas et un mois après.

Il est conseillé de vermifuger le chat 10 jours avant les vaccinations.

Quel vermifuge choisir?

Même si vermifuger est devenu un geste "classique", il ne faut pas perdre de vue que le vermifuge est un médicament et comme tout médicament, il ne doit pas être donné à la légère car il comporte des indications précises etégalement des contre indications et parfois des risques. Il existe de nombreux vermifuges pour tout type de situation. Il variera en fonction de l'infestation mais également de l'âge du chat, de la fréquence à laquelle il est vermifugé.

Vermifuger est un geste médical qui n'est pas anodin.

Votre vétérinaire vous conseillera le vermifuge adapté au cas de votre chat ou de votre chaton et pourra mettre en place, si nécessaire, un protocole vermifuge.

INFECTION PAR LES PROTOZOAIRES

Les chats dès leur plus jeune âge, peuvent être infectés par des protozoaires, agents pathogènes unicellulaires, Il en existe de deux types les Giardia et les Coccidies.

LES GIARDIA

Ce sont des protozoaires flagellés, microscopiques, présents sur la muqueuse de l’intestin grêle. Ils induisent par prolifération une entérite avec mal digestion ou malabsorption avec amaigrissement et/ou diarrhée chronique. Cette affection touche aussi bien les jeunes que les adultes. Les chats s’infectent en ingérant des kystes microscopiques présents dans l’environnement (eau, aliments). Ces kystes sont ensuite éliminés dans les selles par les animaux infectés.

LES COCCIDIES

Les plus fréquentes sont les ISOSPORA cause d’entérites aiguës observées chez des chatons dès 1 mois. Ces coccidies sont ingérées par consommation de kystes présents dans le sol. D’autres espèces de coccidies sont avant tout ingérées par le chat en même temps que leurs proies (souris notamment). L’une des coccidies est la TOXOPLASME. Cette espèces de coccidie infecte tous les mammifères même l’homme. Le chat est le seul hôte qui héberge les formes intestinales et rejètent les kystes. Les autres mammifères s’infectent en ingérant les kystes ou en consommant d’autres animaux déjà infectés. Voir toxoplasmose.

Le traitement des coccidioses fait appel à des antibiotiques administrés durant une dizaine de jours. Le traitement de la giardiose fait appel à l’emploi d’autres principes actifs disponibles chez les vétérinaires. La prévention passe par des mesures sanitaires pour limiter la quantité de kystes infectants (sur les sols par exemple).

-Retour-


 

 

 

 

Accueil :Les parasites internes
Copyright.Toute reproduction même partielle est interdite.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash