LES TROUBLES DU COMPORTEMENT CHEZ LE CHAT

 

 

Le quart d'heure de folie !

Comme tout animal, le chat éprouve des émotions et, comme il est un peu excessif, ses états d'âmes sont exacerbés, pouvant même induire des troubles du comportement.

Le chat et un grand sensible qui ressent intensément toutes les situations.

Les émotions désagréables pour le chat sont: La douleur, la peur, la frustration, la punition ou l'absence de contrôle d'une situation.

Lors d'émotions désagréables, les sirènes d'alarme se déclenchent dans la tête de notre matou et il réagit de tout son corps: Accélération du coeur et de la respiration, tremblement, dilatation des pupilles, modification du port des oreilles, poils hérissés, vocalises, transpiration du dessous des pattes...

Si l'événement anxiogène disparaît, tout rentre dans l'ordre mais si la situation perdure, le chat peut développer une névrose grave telle une anxiété chronique, un état phobique ou de la dépression.

Le quart d'heure de folie est normal chez le chat: Tous les propriétaires de chat connaissent ce phénomène au cours duquel minet connaît une période d'excitation au cours de laquelle il est tonique et vigilant, d'humeur joyeuse et joueuse. Son trop plein d'énergie peut le pousser à grimper aux rideaux, à ramper à l'envers sous le lit ou à débouler juste devant les jambes de son maître, quitte à le faire tomber !!!

Ces quarts d'heure de folie n'ont rien de pathologiques et correspondent au moment où dans la nature le félin sauvage se met en route pour la chasse après s'être bien reposé.

MON CHAT URINE PARTOUT DANS LA MAISON

Votre chat était propre et du jour au lendemain, sans raison il se met à uriner ou déféquer un peu partout dans la maison ? Non, ce n'est pas de la vengeance, c'est le signe pour un chat qu'une situation l'a stressé et contrarié, le chat est un animal très sensible aux contrariétés : Bac à litière sale, nouvel arrivant dans la maison, déménagement ...Ne jamais punir le chat en lui mettant le nez dans son urine ou ses excréments, c'est contraire à sa nature et un tel comportement de la part de son maître sera ressenti pour le chat comme une injustice et de la maltraitance.

Il faut d'abord prendre rendez-vous avec votre vétérinaire pour s'assurer que votre chat ne souffre pas de problèmes urinaires. Ensuite il faut identifier l'élément déclencheur et le supprimer.

Le chat est un animal sensible au moindre changement dans son environnement: Arrivée d'un enfant, d'un nouvel animal, changement de marque de litière...Les chats sont aussi très attachés à la propreté et n'hésiteront pas à vous faire savoir quand ils estiment que la caisse doit être nettoyées !!

L'HYPER ATTACHEMENT DU CHAT

Certains chats ont besoin d'une présence continuelle et ne supporte pas la solitude. Ils vous suivent partout . Ils se frottent sans cesse à vos jambes, réclament votre attention, grimpent sur vos genoux et mordillent vos vêtements.

Laissés seuls ces chats risquent de montrer des signes de détresse : léchage compulsif, automutilation ou retournent leur stress envers l'environnement : jets d'urine, grignotage de tissus...

Les causes :

Ce trouble signale une trop grande dépendance affective vis à vis de son maître. Ce trouble peut survenir chez un chat élevé au biberon et pour lequel la période du "détachement" n'a pas été faite. Cet état peut survenir après une maladie pendant laquelle le chat a bénéficié de soins attentifs et de la présence continue de son maître. L'hyper -attachement peut survenir aussi chez un chat qui devient âgé et qui recherche la présence rassurante de son maître.

Que faire ?

Ne pas récompenser son chat trop souvent, lui proposer des séances de jeux plutôt que des caresses. Laissez- lui des jouets et arbre à chats à sa disposition en votre absence. Éviter de lui montrer votre anxiété à le laisser seul, le chat perçoit et ressent l'anxiété de son maître .

Essayez d'ignorer ses sollicitations affectives trop fréquentes ou repoussez le gentiment mais fermement.

Essayer de ne pas lui prodiguer trop d'attentions.

 

IDÉES REÇUES SUR LES CHATS

Le chat adore le poisson :

Non, pas tous les chats et une alimentation exclusivement à base de poisson peut engendrer une carence en vitamine B1.

Le chat a besoin de lait :

Non, les chats ne digèrent pas le lactose du lait, le lait de vache leur provoque de la diarrhée. Il ne faut donner au chat que des laits spécifiques pour chat qui ne contiennent pas de lactose.

Les chats voient dans le noir : Dans le noir, le chat ne voit rien, il s'oriente grâce à ses moustaches, organes sensoriels et tactiles qui lui servent d'antenne. Si il y a un clair de lune, sa vision est 6 fois supérieure à la notre, car il a au fond des yeux un tapis lucide. Il s'agit d'un réflecteur de lumière.

Un chat peut être laissé seul dehors plusieurs jours : Sur le plan psychologique, la rupture provoquée par l'abandon de ceux qui sont sa famille altère gravement sa capacité à survivre. Le chat n'aura plus l'habitude de subvenir tous les jours à ses besoins alimentaires. Le seul instinct de prédateur qu'il a développé en vivant à vos côtés est de se frotter contre vos jambes pour quémander sa nourriture. De plus il sera peu habitué aux conditions climatiques d'extérieur.

Le chat se frotte contre vos jambes quand il a faim : Non, il s'agit d'un rituel d'accueil. En se frottant contre vos jambes, votre chat vous "marque" de ses phéromones sécrétées par ses glandes situées sur ses joues et au coin de sa bouche. Ces marques l'apaisent et signifient qu'objets et humains font partie de son univers.

 

QUE SIGNIFIE LE MARQUAGE URINAIRE ?

Il existe deux types de marquage urinaire : Le marquage sexuel et le marquage réactionnel. Nous parlerons ici du marquage réactionnel.

Le marquage réactionnel est rapporté en dehors des périodes de rut, il est synonyme de perturbation émotionnelle dans la vie du chat.

Les mâles comme les femelles marquent, même stérilisés.

Quelle sont les causes ?

Une modification dans le mode de vie du chat, de la structure du groupe (nouvel arrivant, décès , naissance, recomposition familiale...)sont autant d'éléments capables de perturber le chat. Des situations stressantes comme des punitions peuvent déclencher chez le chat un stress suffisant pour déclencher des marquages réactionnels.

L'arrivé d'un nouvel animal, chat, chien, oiseau...peut perturber le chat. La simple vue d'un congénère par la fenêtre, l'odeur d'un chat sous la porte, les odeurs d'urines humaines, tout comme la présence d'un chat malpropre et même des vêtements d'invités posés sur un lit peuvent rendre le chat résidant malpropre !

Quelles solutions ?

D'abord la stérilisation s'impose.

Il faut vérifier que tous les besoins éthologiques du chat sont respectés : organisation du domaine de vie, rythme de prise alimentaire...le propriétaire devra enrichir le milieu de vie du chat, lui proposer des jeux, des cachettes...Le chat doit vivre dans un environnement riche en activités prédatrices de jeux et d'exploration.

LA SÉNILITÉ DU CHAT ÂGÉ

 

La sénilité peut être du à des troubles dépressifs (dépression d'involution).

le chat peut présenter des troubles confusionnels avec l'impression qu'i perd la tête, voire de l'agressivité.

Ces troubles sont liés au vieillissement cérébral et ils s'installent peu à peu. Les parades existent à travers les médicaments spécifiques mais aussi des aliments formulés pour prévenir le vieillissement cérébral.

Mais l'action principale doit porter sur le milieu de vie et sur les attentions accordées à l'animal vieillissant.

LA PHÉROMONOTHÉRAPIE CONTRE LE STRESS DU CHAT

 

Un chat peut être stressé suite à un changement brutal dans son environnement, un déménagement, la maladie de son propriétaire ou lors de l'arrivée d'une nouvelle personne ou d'un nouvel animal dans son lieu de vie.

Les manifestations du stress : Le chat fait pipi partout dans la maison, défécation sur le lieu du couchage, troubles alimentaires, troubles du sommeil, agressivité...

La solution : Il existe un produit(Feliway®)qui reproduit les propriétés apaisantes des phéromones faciales utilisées par les chats pour marquer leur territoire et s'y sentir en sécurité.

Les phéromones sont des substances naturelles très répandues dans le règne animal, utilisées pour communiquer entre les individus d'une même espèce.

La PHÉROMONOTHÉRAPIE est sûre et sans effet secondaire.

Feliway® est un leurre olfactif qui contient des analogues des analogues des phéromones du chat que vous vaporisez ou diffusez dans la pièce pour apaiser et rassurer émotionnellement votre chat.

LA MALPROPRETÉ

Si votre chat qui était propre se met brusquement à faire ses besoins en dehors de son bac à litière, il ne le fait pas pour vous embêter mais pour exprimer un malaise.

Les chats sont très sensibles et leur stress se traduit souvent par des problèmes de propreté.

Assurez vous d'abord qu'il ne s'agit pas d'un problèmes de santé : Vérifiez qu'il n'y a pas de sang dans ses urines et que ses selles ne sont pas diarrhéiques.

Si vous avez changé de marque de litière , c'est peut être la litière qui ne lui convient pas. Les chats sont délicats et n'aiment pas que l'on change de marque de litière.

Vérifiez aussi que ne son bac ne soit pas posé dans un endroit trop bruyant et que la litière soit renouvelée assez souvent, les chats aiment la propreté.

Si vous pensez que tout est parfait côté litière, alors votre chat est troublé par un événement qui vous a échappé.

Avez-vous changé des choses dans l'environnement de votre chat ? Déménagement, travaux dans la maison, arrivée ou départ de certaines personnes dans la maison, reprise d'un travail...

Pour aider votre chat à retrouver sa sérénité des solutions existes.

Utiliser un produit qui reconstitue l'odeur du chat déposée sur les objets lorsqu'il se frotte aux objets. On appelle cela les phéromones du chat, ce sont des hormones non perceptibles par l'odorat humain mais que le chat perçoit et reconnaît et qui le rassure. Cela crée donc un environnement familier pour le chat.
Le produit existe en spray ou
qui se branche sur une prise de courant (dans la pièce ou se trouve le chat) et qui se diffuse progressivement pendant 4 semaines : Feliway®(environ 33 euros le diffuseur et sa recharge, la recharge seule : 21 euros).

En général, le chat se sent rassuré et tout rentre dans l'ordre, si au bout d'1 mois le problème persiste il existe des produits homéopathiques et un antistress naturel à base de protéines de lait en comprimé : Zylkène® qui est aussi très efficace.


LES ACTIVITÉS DE SUBSTITUTION


Se lécher le flanc ou la queue, se gratter l'oreille, grignoter, l'agression de prédation (mordre le mollet de son maître), sont les activités de substitution les plus courantes chez le chat.

L'activité n'a souvent aucun rapport avec problème, elle la remplace pour diminuer la tension interne que peut ressentir le chat. La cause est l'anxiété, le stress...Le seul point commun de ces activités de substitutions est qu'elles apaisent le chat.

Les causes:
Elles surviennent suite à un changement dans l'environnement du chat : déménagement, arrivée d'un nouvel animal ou personne...
La faim est aussi un facteur de stress
Les conflits entre chats mais aussi si l'ambiance est tendue à la maison, les disputes , les cris stressent le chat...

Les solutions :
Éloignez le chat de ce qui le stress et le rend anxieux.
En cas de déménagement, utilisez des phéromones type Féliway®
des compléments alimentaires naturels à base de protéines de lait : Antixane®, Zylkène®,
des croquettes Calm® de Royal Canin®

Dans les cas d'agressivité, d'autoagressions et d'hyperactivité et si les solutions évoquées si dessus ne suffisent pas, votre vétérinaire lui prescrira des psychotropes : Selgian® (sélégiline), Clomicalm® (clomipramine).

L' HYPERACTIVITÉ CHEZ LE CHAT

L'hyperactivité est un trouble de l'humeur qui est excitée, ce qui a des répercussion sur le comportement du chat. Ce trouble est d'origine génétique et lié au manque d'apprentissage du contrôle de soi du chaton.

Les symptômes :

Le chat est presque toujours en mouvement, court dans tous les sens, grimpe au mur.

Les mouvements sont mal contrôlés : le chat renverse des objets, se cogne, mord, griffe.

Le chat joue de façon frénétique et ne s'arrête que pour respirer et reprends de plus belle.

Le chat réagit à la moindre sollicitation.

Sa durée de sommeil est réduite.

Traitement :

Médicaments régulateurs

Techniques d'apprentissage de contrôle de soi

 

L' HYPERESTHÉSIE FÉLINE

Ce trouble est constitué de "crises " psychomotrices fréquentes et répétitives, parfois plusieurs par mois pendant lesquelles on retrouve certains symptômes.

Quels sont les symptômes ?

-Tressaillements de la peau sur la région du dos, suivi ou non d'un épisode de course.

-Fixation du regard.

-Grondements et ou attaque de la queue ou du flanc par des morsures.

-Nervosité, déambulations constantes avec des miaulements intempestifs.

-Léchage compulsif des membres antérieurs ou le chat peut se ronger ses griffes.

-Les yeux du chat sont écarquillés.

-Le chat peut se précipiter et attaquer des objets ou les jambes de son maître.

-Miction ou défécation sans contrôle.

Quelle sont les causes ?

Elles sont encore inconnues à ce jour , mais il existe presque toujours un trouble de l'anxiété ou de la personnalité.

Il n'est pas exclu que ce trouble soit neurologique (crise d'épilepsie).

Traitement :

Le traitement nécessite une visite chez le vétérinaire. Comme le stress est à la base de ces problèmes, une bonne gestion du stress est indispensable.

Le stress de l'inactivité sera réduit par un distributeur mobile de croquettes (Pipolino®)

Le traitement aux phéromones de synthèse (Feliway®).Ce produit innovant possède certaines propriétés des phéromones faciales du chat (substances chimiques émises par l’animal pour se repérer et communiquer avec ses congénères).
Le chat dépose ses phéromones faciales pour se familiariser avec son environnement : les surfaces ainsi balisées sont reconnues comme des endroits familiers et apaisants. Les phéromones faciales ont donc des propriétés d’apaisement émotionnel.

LE SYNDROME DU PICA

C'est une dérive alimentaire qui consiste à manger des substances non comestibles.Étymologie : mot latin "pie" par allusion à la voracité de cet oiseau.

C'est un comportement qui consiste pour le chat à manger des choses bizarres, le chat peut ingérer ses grains de litière , des tissus, des graviers voire même des excréments, on appelle cela la coprophagie.

Causes
Les causes du pica et de la coprophagie ne sont pas connues. L'origine est certainement liée à un stress ou une angoisse : l'arrivée d'un nouvel animal ou personne, un changement dans les habitudes du chat ou dans son environnement.

Traitement
Il n'existe pas de traitement spécifique car le Pica n'est pas une maladie mais plutôt un syndrome qui peut réapparaître à tout moment dès que le chat ressent une source d'angoisse.

On peut donner des plantes qui diminuent l'anxiété, un anti dépresseur naturel à base de protéines de lait ( Zylkène®).

La consultation auprès d'un vétérinaire comportementaliste peut s'avérer efficace.

LE STRESS CHEZ LE CHAT

Le stress n'est pas l'apanage de l'homme, le chat est également concerné. C'est un grand sensible, souvent ignoré.

Le stress est une réponse biologique ou psychologique à une situation nouvelle ou une agression qui, quelle que soit l'origine, lui demande un effort d'adaptation.

Les origines du stress

Vivre avec 3 ou 4 compagnons même félins et de bonne compagnie est source majeure de stress pour un chat.
S'adapter à l'arrivée d'un nouveau venu dans la maison (bébé, chien, chat, ami) ne lui est pas toujours facile.

Casanier, le chat aime ses habitudes, la nouvelle décoration du salon, le récent déménagement, le voyage pour les vacances, le changement de nourriture, tout peut l'angoisser fortement.

Très sensible, il ressent le stress de ses maîtres maison, ou de ses congénères chez le vétérinaire.

Lors d'une hospitalisation, le chat est particulièrement exposé au stress, ce qui peut ralentir sa guérison. De même, lors de la convalescence, le chat ressent une angoisse liée à son état de santé.

Les principaux facteurs de stress

Les difficultés d'adaptation aux changements dans son environnement : phase d'adoption, déménagement, pension, maison de vacances, hospitalisation, odeurs, bruits (aspirateur, machine à laver...), absence de liberté et de mouvements, solitude.

Les difficultés d'adaptation liées aux personnes et à ses congénères : nouveau membre au foyer (personne ou animal), visiteurs inconnus, disparition d'un membre du foyer (personne ou animal), gestuelle des personnes (enfants, adultes), la surpopulation (avec d'autres animaux)

Les difficultés d'adaptation liées à ses habitudes : changement de bac ou de litière, modifications alimentaires et convalescence, accessibilité au coin repas, bac à litière ou lieux de repos.

Les manifestations du stress chez le chat.

Malpropreté urinaire, griffades, vie cachée ou nocturne, absence ou excès de léchage, feulements ou crachements, refus du contact, troubles de l'alimentation.

Selon sa race, son éducation, son expérience, le chat exprime son stress par des manifestations d'intensité variable, des plus légères aux plus graves pour sa santé.

Un chat qui a peur a les coussinets moites et laisse des traces de pattes sur le carrelage ou la table de consultation chez le vétérinaire.

Lorsque son environnement est bouleversé, le chat exprime sa frustration et son angoisse par des griffades sur le mobilier ou par de la malpropreté urinaire.

Mal à l'aise dans les transports, il urine dans sa cage et miaule désespérément, ou tente de s'échapper.

En situation de stress le chat se toilette avec excès et peut présenter de la boulimie.
Pour aider votre chat aménager et garder un environnement stable est la meilleure garantie du bien-être de votre chat.
Si votre chat a du mal à faire face aux situations nouvelles ou aux contraintes quotidiennes il ne faut pas hésiter à en parler à votre vétérinaire car ce n'est pas une fatalité des solutions adaptées existent et la vie de votre compagnons tout comme la votre en tirera bénéfice.

Le stress est une réponse biologique ou psychologique à une situation nouvelle ou une agression qui, quelle que soit l'origine, lui demande un effort d'adaptation.

Les origines du stress

Vivre avec 3 ou 4 compagnons même félins et de bonne compagnie est source majeure de stress pour un chat.
S'adapter à l'arrivée d'un nouveau venu dans la maison (bébé, chien, chat, ami) ne lui est pas toujours facile.

Casanier, le chat aime ses habitudes, la nouvelle décoration du salon, le récent déménagement, le voyage pour les vacances, le changement de nourriture, tout peut l'angoisser fortement.

Très sensible, il ressent le stress de ses maîtres à la maison, ou de ses congénères chez le vétérinaire.

Lors d'une hospitalisation, le chat est particulièrement exposé au stress, ce qui peut ralentir sa guérison. De même, lors de la convalescence, le chat ressent une angoisse liée à son état de santé.

Les principaux facteurs de stress

Les difficultés d'adaptation aux changements dans son environnement : phase d'adoption, déménagement, pension, maison de vacances, hospitalisation, odeurs, bruits (aspirateur, machine à laver...), absence de liberté e mouvement, solitude.

Les difficultés d'adaptation liées aux personnes et à ses congénères : nouveau membre au foyer (personne ou animal), visiteurs inconnus, disparition d'un membre du foyer (personne ou animal), gestuelle des personnes (enfants, adultes), la surpopulation (avec d'autres animaux)Les difficultés d'adaptation liées à ses habitudes : changement de bac ou de litière, modifications alimentaires et convalescence, accessibilité au coin repas, bac à litière ou lieux de repos.

Les manifestations du stress chez le chat.

Malpropreté urinaire, griffades, vie cachée ou nocturne, absence ou excès de léchage, feulements ou crachements, refus du contact, troubles de l'alimentation.

Selon sa race, son éducation, son expérience, le chat exprime son stress par des manifestations d'intensité variable, des plus légères aux plus graves pour sa santé.

Un chat qui a peur a les coussinets moites et laisse des traces de pattes sur le carrelage ou la table de consultation chez le vétérinaire.

Lorsque son environnement est bouleversé, le chat exprime sa frustration et son angoisse par des griffades sur le mobilier ou par de la malpropreté urinaire.

Mal à l'aise dans les transports, il urine dans sa cage et miaule désespérément, ou tente de s'échapper.

En situation de stress le chat se toilette avec excès et peut présenter de la boulimie.
Pour aider votre chat, lui aménager et lui garder un environnement stable est la meilleure garantie du bien-être de votre chat.
Si votre chat a du mal à faire face aux situations nouvelles ou aux contraintes quotidiennes il ne faut pas hésiter à en parler à votre vétérinaire car ce n'est pas une fatalité des solutions adaptées existent et la vie de votre compagnons tout comme la votre en tirera bénéfice.

 

LE ROLLING SKIN SYNDROM


Le rolling skin syndrom est l'apparition régulière chez le chat de frémissements de la peau du dos. C'est le signe d'un état anxieux. (voir L'hyperesthésie féline)

 

-Retour-

Accueil : Les troubles du comportement
Copyright.Toute reproduction même partielle est interdite.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash